Une promenade sur les monts de Barcelone

Barcellona di stvcr

Barcelone est célèbre pour sa vie animée, ses clubs pleins, ses rues étroites et ses marchés bruyants. C’est après tout une des villes les plus densément peuplées d’Europe, située entre la plaine étroite longeant la côte, cantonnée entre deux rivières et encerclée par des montagnes boisées. Les espaces verts dans la ville sont très recherchés tout comme ceux sur la plage. Mais si vous voulez profiter de l’ensoleillement de Barcelone et fuir les rues de la ville, les monts environnants vous offriront la meilleure façon de le faire.

Même si vous êtes déjà venu à Barcelone, vous ne vous rendez peut-être pas compte de la proximité des collines de la ville. Vous pouvez vous rendre en plein cœur de l’énorme parc de Collserola avec les transports publics. A part une personne faisant un jogging ou un cycliste, vous aurez ce morceau de verdure à vous seul. De plus, le centre de la ville étant au niveau de la mer, vous pourrez depuis ces monts admirer la splendide vue sur la ville.

Tibidabo

Tibidabo – 6 heures

Tibidabo par darkknight9Sur le sommet de la colline de Tibidabo, la scintillante église blanche du Sagrat Cor est un lieu prisé des Barcelonais. À 512 mètres, c’est le point le plus haut des montagnes de Collserola. Le nom de Tibidabo vient d’une légende locale qui dit que, depuis le haut de ces collines, Satan offrit à Jésus tous les royaumes du monde ( ‘tibi dabo’ signifie en latin ‘Je vous donnerai’). L’église et le parc d’attractions situés à côté sont habituellement bondés de touristes venus jusqu’en haut par le funiculaire. Mais si vous avez un après-midi de libre, profitez-en pour apprécier la splendeur du parc de Colserola et de ses 8000 hectares boisés d’une manière différente.

Le système de trains de banlieue de Barcelone, Ferrocarrils de la Generalitat de Catalunya (FGC), vous emmènera de la Plaça Catalunya à l’autre côté du mont en moins d’une demi-heure. Le meilleur arrêt pour faire une promenade vers Tibidabo est Baixador de Vallvidrera. Quand vous sortirez de la station, vous verrez un parc qui descend progressivement et vous offre plusieurs chemins possibles vers la vallée derrière Tibidabo. Lors de votre promenade dans cette vallée boisée, recherchez le signe « Torre de Collserola » (vu la hauteur de l’énorme tour de communication, il est impossible de la rater).

Une fois arrivé, vous pourrez aller à la zone d’observation de la tour ou prendre à gauche vers le temple du Sagrat Cor où vous découvrirez  le petit village qui l’entoure . La petite église de 1920 a son charme, mais le vrai spectacle est l’incroyable vue sur l’arrière-pays catalan et sur Barcelone. Descendre à pied peut prendre du temps. Si vous êtes pressé prenez le funiculaire, et ensuite un ancien tramway bleu jusqu’à la station de FGC Av. Tibidabo. Pour plus d’informations sur le parc et les promenades, visitez le site web du parc.

Parc Guinardó / Parc Güell

Parc de Guinardó et Parc Güell – 3 heures

Parc Guell par Tania HoLe Parc Güell est depuis longtemps sur la liste des visites touristiques de Barcelone et les créations de Gaudi à son entrée sont généralement assaillies de visiteurs. Mais si vous voulez faire une promenade facile d’accès, l’espace vert autour du Parc Güel est ample et varié.

Encore une fois, nous vous conseillons d’éviter le chemin habituel pour avoir une approche différente. Prenez la ligne L4 de métro jusqu’à Alfons X. De là, vous serez à seulement 20 minutes à pied du Parc de Guinardó, assez différent du Parc Güell. Pour y arriver, sortez du métro Alfons X par la sortie qui débouche sur Ronda del Guinardó et tournez à gauche dans Carrer de Francesc Alegre. A la fin de la rue, vous trouverez l’entrée du parc. Si vous êtes plein d’énergie, vous pouvez prendre un court mais raide chemin tout droit vers le sommet, sinon parcourir le chemin plus tranquille du parc.

En haut se trouve Turó de la Rovira, une collection de défenses anti-aériennes de la guerre civile. Après la victoire de Franco, ces bâtiments formèrent la base d’un bidonville, construit par des immigrés du sud de l’Espagne, qui fut habité jusque dans les années 90. Les vestiges de leurs foyers peuvent encore être vus. Cette zone est bien aménagée pour les visiteurs, ses chemins facilitent le parcours à travers les ruines. Redescendez vers Carrer de Muhlberg et traversez le parc de Carmel qui est relié au haut du parc Güell. Vous pourrez profiter depuis ce lieu de points de vue idéaux pour admirer le paysage et redescendre vers l’entrée principale prendre la photo incontournable de la salamandre de Gaudi.

Pedralbes

Pedralbes, Sant Pere Màrtir – 6 heures

Pedralbes par Samu73Très peu de touristes arrivent jusqu’à cette banlieue riche de Barcelone, bien que son monastère vaille la peine d’être vu. Sant Pere Martir, le mont derrière Pedralbes flanqué de son pylône de communication rouge et blanc, offre une des meilleures ballades de la ville.

Prenez le FGC à la Plaça Catalunya et descendez à Reina Elisenda. Sortez de la station et prenez Avinguda de Josep Vicenç Foix, puis la Carrer Torrent de Can Caralleu. A la fin de cette rue, vous trouverez un chemin escarpé et plutôt sauvage qui vous conduira à la Carretera de les Aigues. C’est un grand chemin bien entretenu au-dessus de la ville. Vous y trouverez des ruines datant de la guerre civile et quelques bancs d’où admirer les collines catalanes (si le ciel est dégagé, vous pourrez voir le contour dentelé de Montserrat).

Restez sur le même chemin pour vous rendre de l’autre côté du mont dans la vallée boisée et retirée où se fait oublier la métropole. La plupart des bois sont relativement faciles à traverser, et offrent un endroit parfait où se détendre. La meilleure façon de retourner en ville (beaucoup dee routes dans cette zone ne sont pas pavées) est de retrouver le chemin par lequel vous êtes arrivés à la Carretera de les Aigues et de reprendre le train vers le centre à Reina Elisenda.

Montjuic

Montjuïc – 3 heures

Montjuic par colinjcampbellMontjüic est plein d’histoire, et chaque visiteur de Barcelone devrait prendre le temps de visiter ce site. Ce mont situé bord de la mer offre un panorama splendide de la ville, malgré sa faible hauteur de 184 mètres seulement.

Prenez la ligne de métro L3 ou L2 jusqu’à Paral·lel puis le funiculaire qui vous emmènera à la moitié de l’Avinguda de Miramar, la route principale utilisée par les bus touristiques. De là, vous êtes à 20 minutes à pied, sur une pente un peu raide, du Castell de Montjuïc, le point le plus haut de Montjüic. Cette forteresse date du 17e siècle et l’entrée y est gratuite. Ses remparts, bien préservés, sont habituellement pleins de touristes qui prennent en photo la vue fantastique depuis le bâtiment.

Après y avoir jeté un oeil, vous pourrez vous rendre de l’autre côté du château, où se trouve, sous les arbres,  la Caseta de Migdia, un petit chiringuito. De là, vous pourrez soit retourner sur vos pas, soit redescendre en passant par le stade olympique et le superbe Palau Nacional. Vous arriverez à Plaça Espanya, d’où vous pourrez prendre le métro.

Parc Sant Mateu

Parc de Sant Mateu – 7 heures

Singuerlin par daniel.juliaCette dernière promenade ne se trouve pas à Barcelone. Depuis le centre, vous devrez réaliser un trajet de 40 minutes en métro jusqu’au quartier de Santa Coloma de Gramenet. Prenez la ligne L1 jusqu’à La Sagrera, puis la ligne L9 jusqu’à Singuerlín. Bien que vous vous trouviez toujours dans la zone desservie par le métro, cette excursion vous emmènera voir une partie de la ville que beaucoup ignorent. Mais cette zone inconnue de la banlieue abrite l’une des meilleures promenades de la ville.

Une fois à Singuerlín, suivez Avinguda de Catalunya et Avinguda de la Primavera jusqu’à la fin de Carrer de Garcilaso de la Vega. Vous arriverez à un parking duquel un chemin part vers la gauche, et vous conduira à un sentier abrupt rejoignant un chemin de pierres au-dessus de Santa Coloma. Suivez ce chemin en tournant le dos à Barcelone et vous arriverez à une rangée de cyprès annonçant une petite chapelle du 17e siècle, Ermita de Sant Climent.

Après avoir admiré les vues de Barcelone, vous retournerez sur le chemin de pierres jusqu’à un point où la route est divisée en deux. En suivant la route qui monte, vous trouverez Puig Castellar (303 mètres). Poblat Iberic, un village de l’âge de fer habité du 6e au 2e av. J.-C., domine ce mont. Bien que peu mentionné dans les guides touristiques le village est très bien préservé. On peut encore y voir les traces des rues et des maisons individuelles. Certains bâtiments ont été reconstruits. Des plaques expliquent l’histoire du village et la vie à cette époque. D’ici, vous bénéficiez d’une vue fantastique de la ville et de la campagne autour.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here