Les 7 pêchés capitaux de Barcelone

BCN

A l’image du bar 7 Sins à San Antoni, Barcelone condense le « meilleur du pire » de chacun des 7 péchés capitaux. Êtes-vous prêt à découvrir une capitale qui flirte avec le « non religieusement correct » ?

  1. L’avarice

Essayons ici de passer une journée à Barcelone en dépensant le moins possible. Loin de nous l’idée de vous faire passer pour des grippe-sous mais plutôt de parler au voyageur qui préfère les sensations aux possessions, le moment à la dépense et le souvenir mental au traditionnel tee-shirt I love Barcelona. Ceci est une ode aux étudiants, globe trotteurs, backpackers, familles nombreuses et autres petits budgets de passage dans la capitale catalane.

  • Profitez d’une promenade le long de la route moderniste, avec un bon guide en poche vous serez capable d’appréhender les concepts majeurs de ce courant artistique typique.
  • A midi, plusieurs possibilités :
    • Sandwich = bocadillo (<3€)
    • Tapas : attention aux pièges à touriste
  • L’après-midi : visitez la cathédrale de la Seu est une expérience enivrante et … gratuite. Vous découvrirez un patio intérieur refermant 13 oies et leur légende bien gardée….
Tapas à partager entre amis
  • En début de soirée, appréciez un coucher de soleil au Parc Güell. Lieu idyllique et fantasmagorique du célèbre bisou de l’Auberge Espagnole.
  • Pour manger le soir, rendez-vous rue Princessa au « Tapadu » dont le concept est de proposer des tapas entre 1 et 2.5 € ! Un régal !
  1. La colère

Comme tout les territoires grandioses la ville à subi des conflits d’intérêt majeurs concernant l’art dont elle était la vitrine.

La Manzana de la discordia signifie bien sûr “pomme de la discorde” mais en espagnol il s’agit aussi du « pâté de maison ». Or, ce pâté de maison situé sur le Passeig de Gracia reflète la volonté qu’on eu trois riches mécènes d’imposer leur style à ce prestigieux quartier. Les 3 maisons ont été imaginées par Puig I cadafalch, Domènech I Montaner et Antoni Gaudi dans trois écoles d’art complètement opposées représentant chacun la haine que se vouaient ses riches propriétaires.

  1. La Gourmandise

Mon pêché préféré, mon pêché mignon…. Barcelone, reine du palais, offre toute sorte de bonnes choses à gouter. Que vous soyez plutôt bec sucré ou bec salé vous trouverez chaussure à votre pied :
  • Churros con chocolate, coca de Sant Joan, Pastisset
  • Jamón, croquetas, patatas bravas, chorizo, pan con tomate
Churros con chocolate
  1. La Paresse

Non, le touriste ne doit pas absolument chercher à rentabiliser son séjour en faisant, visitant, achetant le maximum ! Vous aussi méritez de vivre une Barcelone différente, une Barcelone « à la cool ». Voici le guide d’une parfaite journée de détente :

  • Lézarder au soleil sur la plage : 7 mois par an vous prendrez des couleurs puisque, grâce à son climat méridional, Barcelone offre énormément de jour d’ensoleillement annuel.
  • Lire un bon livre allongé dans l’herbe du parc de la Ciutadella
  • Offrez-vous un moment de bien être : spa, hammam, massages, manucure, coiffeur… choisissez le soin qui vous offrira le plus de plaisir et de relâchement avant de retourner dans la cohue de cette ville animée.
  • Faites vous délivrer directement à votre hôtel ou bien à votre appartement les plats cuisinés par votre chef préfèrent grâce a Just Eat qui a un grand répertoire de la cuisine….
  1. L’orgueil

Réfléchissons bien ; l’orgueil n’est peut être pas un pêché mais peut-être sert t’il de moteur, de force à celui qui veut conquérir. Qu’y a-t-il de plus orgueilleux qu’un joueur du Barça chantant lors de l’ouverture d’un classico (Real vs FCB) ?

“I s’ha demostrat s’ha demostrat

Que mai ningú no ens podrà tòrcer”

(Et il a été démontré on a démontré

Que jamais personne ne pourra nous tordre)

Si vous avez l’opportunité de vous rendre au Camp Nou, vous découvrirez un des meilleurs clubs du monde à l’ambiance bon enfant et dont l’orgueil et la fierté ne sont plus à démontrer. Vibrez blaugrana !

  1. La luxure

Cet article à été écrit le jour même de l’ouverture du Salon de l’érotisme à Barcelone. Pour découvrir cet aspect de la ville vous pouvez vous rendre dans le Raval, réputé pour être l’équivalent du Red Light District amstellodamois.

Sinon, un musée de l’érotisme à aussi pignon sur rue directement sur les Ramblas, la plus grande avenue barcelonnaise :

  1. L’envie

Qui n’a jamais envié les plus riches de nos compatriotes ? Vivre dans le luxe et l’opulence, ne poser ses yeux que sur des belles choses ? A Barcelone, comme dans les plus belles métropoles du monde se côtoie fortune, luxe et décadence. Une zone en particulier recèle de boutiques de luxe, c’est le triangle d’Or formé entre le Passeig de Gracia, le Portal del Angel et l’Avenue Diagonal. De prestigieuses maisons comme Dolce Gabbana, Jimmy Choo y sont représentées face à des demeures exceptionnelles et des hôtels très haut de gamme. S’y promener le nez en l’air fera forcement naitre l’envie chez vous !

Triangle d'or Gracia

A vous de nous dire ce que Barcelone quel est ou quel sera votre pêché capital à Barcelone….

 

 

Marie

3 COMMENTS

    • Bonjour PA et merci pour ton commentaire !
      Barcelone éveille en nous notre petit pêché, mais c’est pour ça qu’on l’aime… N’hésitez pas à nous donner vos impressions sur notre ville préferée !

  1. Bonjour,

    L’article est original et amusant. Je suis assez d’accord avec la présentation faite de Barcelone. Pour le pêché de l’avarice, je conseillerai aux gens de sortir de la Rambla et de s’éloigner de 2 à 3 km pour trouver des restaurants typiques et authentiques à prix abordables. Enfin pour ce qui est du Camp nou, c’est dommage d’en parler si peu ! Je vous invite à consulter mon récit d’expériences à Barcelone pour vous aider à construire votre prochain voyage : http://lie11.free.fr/wordpress/?p=1279.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here