Les statues des Ramblas – les travaux créatifs de Barcelone

Depuis aujourd’hui, je peux dire que j’ai même réussi à faire parler une statue! Un Miracle? Non…comme dans de nombreuses villes anglaises, à Barcelone, vous trouverez des artistes qui, pour gagner leur vie, deviennent des statues vivantes. Cependant, sur les Ramblas, ils sont une institution, et avant que le conseil municipal ne décide de régulariser ce négoce créatif, les statues étaient un peu partout, une véritable armée multicolore!

Tous, les adultes et surtout les enfants, sont stupéfaits par la variété des costumes des spectacles. Ces derniers font de la rue la plus connue de Barcelone, un endroit tant particulier. De 9h à 21h, et surtout pendant les “heures de pointe touristiques” de la journée, vous pouvez voir des numéros impressionnants. Ils veulent tous être l’artiste Barcelone, sur les Ramblas. Ils suscitent une curiosité spontanée et vous donne envie de savoir ce qui se cache derrière le masque. C’est assez difficile d’interviewer une statue. Leur parler pourrait rompre la magie qu’ils créent et ils deviendraient “monsieur tout le monde”. Mais une fois que la glace a été rompue et que la confiance a été gagnée, j’ai rencontré des gens adorables avec des talents artistiques incroyables.

Les ‘Fruits des Ramblas’ et le ‘Romain de Barça’

Patricia et Shubert sont Colombiens et en Août, cela fera 9 ans qu’ils font les statues sur les Ramblas. Ils me racontent fièrement qu’ils sont probablement les artistes les plus anciens de Las Ramblas. C’est peut être pour ça qu’ils ont une excellente place sur les Ramblas: devant le théâtre Liceu. Quand je les ai rencontrés, Shubert maquillait sa femme. J’ai toute de suite remarqué le costume de Patricia, qui est plein de vie, de couleurs et très élaboré. Shubert me dit: “le nom du personnage est les ‘Fruits des Ramblas’. Il est inspiré de la Boquería (le marché). Inventer un nouveau costume demande beaucoup de travail. Nous le faisons tous les deux ans. Il doit être élaboré pour que les autres statues ne te copient pas”.

  Statue sur les Ramblas Statue Las Ramblas  


‘Don Quichote’ et les ‘Deux Têtes’

Atanas, par contre, travaille seul. Il est Bulgare, environ 50 ans, et fait des statues depuis 5 ans. Quand je lui parle de ses heures de travail, il me répond “maintenant, les choses ont changé à cause de la crise. Alors qu’avant 4 à 5 heures par jour étaient suffisantes, maintenant, je travaille parfois jusqu’à 12 heures pour avoir suffisamment pour vivre. Ça dépend aussi du nombre de touristes.” Une astuce pour gagner plus d’argent? Changer de costume durant la journée. “Le matin, je suis Deux Têtes, et plus tard, je suis Don Quichote.”

‘Le Dragon’

Anibal est un artiste Colombien et travaille en duo avec son ami. Vous remarquez immédiatement son énorme costume noir, qu’il a pensé et créé lui même. Cela fait un an qu’il a commencé à se déguiser en dragon. Lui aussi, confirme ressentir la crise économique. En fait, en plus d’être une statue, il peint des maisons pour gagner sa vie. Il aime rénover son costume, qui sera d’une belle couleur dorée la saison prochaine.

‘La Nymphe’

Giuliana est Argentine, d’origine Italienne. Elle est arrivée à Barcelone il y a 5 ans pour étudier le théâtre. Afin de gagner sa vie et de l’expérience, elle ne fait pas que ses statues sur les Ramblas, mais aussi pour des soirées privées. Je lui demande si elle a un autre costume et elle répond “oui, d’une dame âgée, mais les enfants ont tendance à partir en courant, effrayés par les rides”. Elle souhaite de venir l’artiste Barcelone.

Autres statues

En continuant, vous pourrez voir beaucoup d’autres statues, tels qu’un ancien Romain, Frankenstein, un diable femelle, des indiens d’Amazonie, un torero, un cowboy, Siralhil-la, le gardien du paradis d’Alismir, Andre (le Ronaldinho des Ramblas), la Muerte (la mort)… Certains font des performances qui effraient les touristes, et d’autres commence à bouger lorsqu’un enfant leur donne de la monnaie.

  Costume Las Ramblas Foto avec la statue  

Information pratiques pour les statues inspirées…

Les statues sont là été comme hiver. Beaucoup changent de costumes suivant les saisons. Parfois seul le tissu change: par exemple, le coton est remplacé par de la laine ou par du cuir. Le maquillage prend 20 à 30 minutes et ils travaillent principalement seuls ou en couples. Il y a un certain respect entre collègues, par exemple ils n’iraient pas se mettre à l’emplacement de quelqu’un d’autre, mais ils ne sont pas amis. Au contraire, il y a beaucoup de compétition et le problème est souvent d’être copié. N’oubliez pas qu’il n’est pas possible de juste inventer sa propre statue et de se mettre où bon nous semble, vous risqueriez une amende de 200 euros!!! Tout compte fait, être une statue n’est pas juste un passe-temps, mais un véritable travail avec ses propres règles.



Tu My

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here