X
    Categories: opinionRestaurants

Testé pour vous: Dans le Noir? – manger dans le noir à Barcelone

Considéré comme étant “plus qu’un restaurant – une expérience sensorielle unique”, on peut dire que le Dans Le Noir? est un restaurant vraiment fascinant. Le concept? Il est assez simple : manger avec ses mains dans l’obscurité totale, face à de parfaits inconnus, et en étant servi par des serveurs non voyants.

Vous voyez ce que l’on veut dire par fascinant ?

On ne refuse jamais de partir à l’aventure et de faire de nouvelles expériences ! Ni une ni deux, nous avons sorti les plus beaux vêtements de notre garde robe (et quelle a été notre surprise lorsque l’on a découvert ce qui nous attendait !), et nous avons pris la direction du restaurant Dans le Noir, situé dans le Paseo Picasso, juste à côté du Parc de la Ciutadella.

Faites confiance

Sirotant nos cocktails d’accueil dans la salle de réception du restaurant, nous commencions à nous sentir plus à l’aise. Le personnel est habitué à répondre aux questions des clients déconcertés qui commencent à réaliser ce dans quoi ils se sont embarqués.

“ Et si quelqu’un me vole quelque chose dans le noir ?! ”
– “ Impossible – vous laisserez préalablement toutes vos affaires dans les casiers prévus à cet effet. ”

“ Je suis végétarien. Et cœliaque. Et si vous m’empoisonnez? ”
– “ Ne vous inquiétez pas. Si vous avez un régime alimentaire particulier, nous en prendrons note et nous adapterons votre menu.”

“ Et si j’ai besoin d’aller aux toilettes? ”
– “ Appelez simplement un des serveurs, il vous montrera le chemin et vous accompagnera. ”

Rassurées, nous avons déposé nos affaires dans le casier prévu à cet effet, et nous avons pris place dans le petit groupe de gens qui s’était rassemblé en face de l’impressionnant rideau noir. Une main posée sur l’épaule de la personne de devant, comme une sorte de ‘conga’ au ralenti, nous nous sommes engouffrés petit à petit dans l’obscurité.

Par obscurité, nous entendons par là obscurité totale. Et quand on y réfléchit, c’est le genre d’obscurité que l’on peut rarement trouver de nos jours. Même la nuit, on n’est jamais totalement plongé dans le noir : il y a toujours des petites sources de lumière qui s’infiltrent, provenant de l’éclairage de la rue, de votre réveil ou encore de votre téléphone portable.

Nous avancions donc petit à petit, essayant de trouver notre chemin le long des murs, exaltées par le fait de devoir compter sur nos autres sens pour faire une chose aussi basique que de rejoindre notre table!

Dans le noir, on ne s’entend plus parler!

Une fois arrivées en toute sécurité à notre table, c’est à partir de là que les choses ont commencé à devenir vraiment amusantes. Les serveurs nous avaient préalablement expliqué que lors d’un repas dans le noir, la perte de la vision avait tendance à être compensée par une augmentation de notre volume sonore. Sur ce point là, ils avaient raison. A plusieurs reprises, ils ont demandé aux invités un peu trop animés et bruyants de baisser le volume.‘Observer’ les manies des gens dans le noir était vraiment amusant.

Là où le noir est blanc

Et qu’en est-il de la cuisine en elle-même ? Privées de la capacité d’apprécier les couleurs et la présentation visuelle, allions-nous quand même apprécier les plats ?

Alors oui, mais d’une manière totalement inattendue.

Bien que les couverts étaient fournis pour les délicats, nous avons très vite réalisé que a) : trouver la fourchette b) attraper la nourriture avec la fourchette c) guider la fourchette jusqu’à nos bouches, étaient des gestes bien plus compliqués qu’il n’y paraissait. La chose la plus simple à faire était donc de manger directement avec nos mains. En plus de ça, lorsque vous êtes dans le noir, toucher la nourriture est essentiel pour avoir une idée de ce que vous êtes sur le point de manger.

L’effervescence et l’excitation ont rapidement laissé place à un débat houleux consistant à deviner ce qu’était cette substance gélatineuse que nous venions de toucher. De l’aubergine ? De la purée de pommes de terre ? Un oeuf dur? (Echec cuisant. En fait, c’était du thon.)

A l’arrivée de chaque plat, il semblait que nos intuitions étaient de plus en plus mauvaises. Le plus intéressant était d’observer les interprétations des gens quant aux différents vins accompagnant les plats. On pouvait presque sentir dans le noir le sourire en coin d’Alex, notre serveur non voyant, au fur et à mesure que les idées préconçues s’avéraient fausses. Privées de la vue, nous étions forcées de simplement apprécier la saveur grâce à notre palais, au lieu de se précipiter et de dire “ Je n’aime pas ça”. Vraiment fascinant.

La grande révélation

Après avoir englouti tous ces plats (ainsi que le vin qui les accompagnait), il était temps de revenir dans la lumière. Quel soulagement !

De retour au bar, le personnel nous montra sur l’ordinateur, ce que nous avions réellement mangé (et la nourriture semblait vraiment extraordinaire !). C’est à ce moment que nous avons réalisé que l’aubergine était en fait du thon, que le vin blanc était du vin rouge, et que le rosé nous avait menées sur une fausse piste.

Alors que devons-nous retenir de cette expérience ?

En un mot

Les plats en eux-mêmes étaient délicieux, mais difficiles à évaluer étant donné l’obscurité totale dans laquelle nous avons dégusté nos plats. Et inévitablement, la partie la plus drôle était l’interaction avec les autres invités : nous participions tous ensemble à la même expérience, en étant logés à la même enseigne. C’était donc une expérience sociale vraiment intéressante. Rien de mieux qu’un sentiment d’inquiétude mutuel pour briser la glace et commencer à discuter avec les gens autour de vous : la conversation s’est faite de façon tout à fait naturelle. C’est définitivement une expérience culinaire qu’il faut tester lorsque l’on est à Barcelone !

Obtenez votre réduction Dans Le Noir?

La bonne nouvelle, c’est que si vous réservez votre logement de vacances à Barcelone avec Oh-Barcelona.com ou avec GowithOh.com, vous bénéficierez automatiquement d’une réduction de 10% sur votre repas chez Dans Le Noir? Lancez-vous, nous vous ‘verrons’ peut être là bas !

Oh-Barcelona: